• La vengeance d'une chimère Partie 1 (nouvelle)

     

    Voici une nouvelle que j'ai écrit il y a quelques années à partir de ce rêve-ci:

    " Dehors, le ciel est étoilé. Je suis avec un homme qui m'en veut mais je ne sais pas pourquoi. et il va se venger.. Je regarde l'astre Orion en face puis je vois un autre "astre" étrange (sorte de ronds, de lignes et de points reliés) qui bouge partout dans le ciel. Et au loin le bruit du vent ("ouuuuh"), un bruit effrayant qui se retrouve soudain sur moi avec un vent fort, cela fait comme des ondes concentriques devant moi... Je suis transportée dans les airs avec une force inouïe et il me secoue dans tous les sens, à me briser les os. J'ai trés peur au début puis peu à peu, je me détends et me dit d'avoir confiance... (Ces derniers temps il se passait en effet des choses bizarres: les gens mouraient ou ils avaient des marques ou alors des crops circle se dessinaient dans les champs). Du coup le vent perd sa force et je reviens au sol. Je le réveille en sursaut et j'appelle mon ami de l'époque. lL arrive, me tend une rose dont l'épine m'écorche la main gauche."

    Et voilà la nouvelle que ça m'a inspirée..... (bon je suis pas écrivain donc c'est pas de la grande littérature et c'est sorti d'un premier jet lol)

     

    " La chaleur était étouffante en ce mois de mars 2007. Quelque chose clochait! Il ne pouvait en être autrement... J'étais encore bien jeune pour me comparer aux mamies du voisinage mais, elles comme moi, n'avions jamais connu un début de printemps aussi torride. Je cherchais à trouver de l'air autour de moi afin d'offrir à mon corps un semblant de fraîcheur. La chaleur n'était vraiment pas mon amie, l'évanouissement en était bien souvent une des conséquences... En cela je ne vaux guère mieux que ces chères grand-mères.

    Incapable de supporter davantage ce soleil de plomb, j'ouvris le portail de mon jardin, remontai l'allée en remarquant au passage les tons ocres de cette herbe bien grasse seulement quelques jours auparavant. Je soupirai en franchissant la porte d'entrée: ah quel bonheur que cette maison si fraîche à l'intérieur...

    _ Je n'ai rien de mieux à faire que lire, me dis-je en souriant.                                                        Ayant pris soin de fermer la porte derrière moi je m'affalais sur mon lit en me délectant par avance du roman "les cendres d'Orion" que je venais de m'acheter deux jours plus tôt sur les recommandations d'une amie. Cette histoire m'inspirait un sentiment nostalgique tout autant qu'une certaine peur pronfondément enfouie dans ma mémoire la plus lointaine.

    Lorsque je refermai le livre il était déjà 19h passées! Fixant ma montre d'un air surpris, je me demandais comment le temps pouvait passer aussi vite lorsqu'on était absorbé dans une tâche passionnante... Quel mystère!!

    "Il n'y a de mystère que ce que l'on appréhende à l'extérieur de Soi" entendis-je au plus profond de moi. Ma voix intérieure se manifestait souvent au moment où je m'y attendais le moins.

    _ Hmm, pensai-je, à méditer!

    Me levant d'un bond, j'allumai la radio sur ma coiffeuse. C'était l'heure des infos. Habituellement, j'évitais d'écouter tout ce ramassis de mauvaises nouvelles pourtant, ces temps-ci, des évènements intrigants  se déroulaient sur notre sol français un peu partout... J'espérais qu'à nouveau ils en parleraient..

    _bingo!! Mettons un peu plus fort..

    "Dans la région du Limousin, et plus précisément en corrèze, le corps a été retrouvé au milieu d'un vaste champ où s'est formé un Crop Circle, comme dans les autres cas... La police pense qu'il s'agit d'un réseau national dont le motif de ces crimes n'est pas encore déterminé. Les victimes ne semblent être décédées que par une terreur sans nom, sans traces apparentes d'une quelconque violence... "

    _ Décidément c'est bien étrange, me dis-je à moi-même, s'il s'agit d'un réseau humain, pourquoi alors toutes les victimes ne meurent-elles pas mais rentrent chez elles hagardes, frappées d'amnésie, avec des marques étranges sur le corps sans explications rationnelles??? Et tous ces cas de disparitions dans les lieux où sont apparus un crop circle?? Est-ce un hasard?? En tout cas ce dernier cas est dangereusement proche de chez moi...

    Décidant de ne plus y penser, j'éteignis la radio et allai me promener, une légère fraîcher étant apparue. La nuit commençait à tomber, il était prés de 20h. J'aimais marcher sous les étoiles et j'aperçus justement l'astre Orion qui se couchait. J'avais toujours aimé cette constellation, avec Cassiopée. Je ne savais pourquoi exactemet; peut-être parce qu'elle était facilement reconnaissable!

    J'en profitai pour respirer à plein poumons. Que c'était agréable! Je m'arretai un instant, écartai un peu les jambes et entrepris de respirer en imaginant l'énergie de la terre monter dans mes jambes, par mes chakras et finir par celui du coeur. Puis je levai mes bras au ciel et laissai descendre l'énergie par mes doigts, et mes chakras supérieurs pour rejoindre l'énergie de la terre dans le chakra du coeur. aprés deux longues respirations je fis redescendre cette énergie vers la terre, m'ancrant ainsi un peu plus. Me sentant ressourcée, je repartis en direction de la maison dans laquelle devait être arrivé mon petit-ami: Loïc.

    Je vis en effet sa voiture garée dans l'allée. Je souris, regardai une dernière fois les étoiles et mis ma main sur la poignée de la porte d'entrée. C'est à ce moment précis qu'un vertige me prit, un de ceux où le monde autour de soi semblait s'effacer pour nous laisser dans un entredeux sans fin. Je me sentais un pied dans chaque monde... Puis lorsque je tombai enfin sur le sol, une voix claire et forte retentit à mes oreilles:

    " Je t'ai enfin retrouvée!! "

    Et le noir complet m'engloba tout entière, non sans avoir laissé sur moi une empreinte terrible. Car plus que les mots, ce fut l'intonation de la voix qui me tétanisa de peur: on me haïssait et je ne comprenais pas pourquoi....

     

    A SUIVRE....

     


    votre commentaire

  • Le chant du monde (écrit intuitif et guidé)



    Découvrir le chant de son âme, Danser dans les airs emportée par la mélopée du vent....                    Entends tu la chanson du monde?

    La mélodie de la Terre est comme une percussion, c'est la musique de ton coeur qui bat!                 Entends ton coeur battre car cela est le reflet, l'écho du chant d'amour de cette planète bleue      

    Entends-tu les oiseaux, les Hommes, ls fleurs, les arbres, les animaux, les rivières, les pierres, les montagnes... ?        

    Tous sont unis par leur chant, et tu n'es pas diférent(e) d'eux car ton chant est une partie indissociable  de ce Tout!!

    Ecoute ton chant et Vibre!!!!


    votre commentaire
  • J'ai le coeur qui brûle                                                                                                             D'un feu que rien n'éteint                                                                                                         Je ne suis que Lumière                                                                                                             Car l'Amour m'a atteint  

    Suis-je en train de converser                                                                                                   Avec mon âme ou mon égo?                                                                                                       L'une me dit "tu sais "                                                                                                               L'autre me répond "tu dois"                                                                                                      Lequel dois-je écouter?                   

    Le doute me reprend encore                                                                                                     La confiance s'attrape puis se perd                                                                                       Je ne serai plus Ombre                                                                                                            Dans cette vie comme dans une autre

    Car mon âme a choisi                                                                                                                Je me suis pardonné                                                                                                                 Tous mes anciens pêchés                                                                                                          Je n'ai plus à souffrir                                                                                                   

    La lumière est mon chemin                                                                                                       Mais , Ombre je ne te hais point                                                                                              Tu es l'amie qui nous pousse à nous dépasser                                                                           Tu détruis pour mieux recréer                                                                                                 Tu effraies pour mieux éclairer                                                                                  

    Tu es Sagesse, la Lumière dans le Néant                                                                                  Pour toi, je me suis fais sombre                                                                                                Par toi je sors enfin de l'ombre.


    3 commentaires
  • Je le mettrai en exercice... Il y a un certain nombre de consignes à respecter mais le but est d'écrire nos premières pensées profondes, sans réfléchir.

    Je t'invite dans mon coeur, ce lieu où                                                                                       Je suis libre d'être enfin moi                                                                                                   Je ne demande pas grand-chose                                                                                                Je cherche à simplement me révéler                                                                                         Tu cours aprés ton ombre                                                                                                         Je m'épanouis dans la lumière

    Sur cette Terre  empreinte d'amour                                                                                        Je chante pour relier nos coeurs                                                                                               Je souffle la vie car nous sommes unis                                                                                      Tu le sens n'est-ce pas? Ce parfum d'impatience                                                                     Je t'attends, ne t'en fais pas                                                                                                          

    Je danse avec le vent dans une ronde sans fin                                                                          Je m'élève dans les airs murmurant ton nom                                                                             J'entends ton chant dans le lointain                                                                                         Je bois tes mots plein de douceur                                                                                             Je brûle d'un feu qui jamais ne meurs                                                                                      Tu es de plus en plus proche...                                                                                                   Je te devine...

    Je suis femme de cette Terre                                                                                                Je rêve sans cesse d'être un oiseau                                                                                          Je déploie mes ailes diaphanes                                                                                                  Je jette un dernier regard en arrière                                                                                       Tu es là-bas , je viens à toi....

    Sans ces contraintes j'aurai changé des choses :D


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique