• Le fil rouge du destin (Pour Qualine)

    Le fil rouge du destin (Pour Qualine)

     

    Bonsoir!!

    J'ecris cet article pour Qualine, elle saura pourquoi ^^ Elle m'a raconté un voyage dont un élément à l'interieur m'a drolement fait penser à cette légende chinoise ou japonaise :

    "Un fil rouge invisible relie ceux qui sont destinés à se rencontrer et ce, indépendamment du temps, de l'endroit ou des circonstances. Le fil peut s'étirer ou s'emmêler, mais il ne cassera jamais..."

    Alors J'ai décidé de chercher les origines de cette légende...

    Le fil rouge du destin est une légende populaire d’Asie originaire de Chine. Ce fil relie deux être destinés à s’aimer, quelle que soit la distance ou même les différences de richesses qui les séparent. Bien que surtout présente en Chine et au Japon, cette légende est très populaire en Asie de l’est. Dans le folklore japonais, la légende du fil rouge est également très présente, en particulier dans les shojo mangas et films axés sur la romance. Là encore les croyances varient : pour certains les êtres destinés à s’aimer sont liés par le petit doigt alors que d’autres ne précisent pas par quelle partie du corps les amants sont liés. Comme pour la légende chinoise les êtres destinés à s’aimer sont liés dès la naissance cependant le vieillard est absent du mythe.
     
    La légende chinoise découle directement du conte d’origine intitulé « L’auberge des fiançailles ». Selon les croyances populaires on ne choisit pas son mari ou sa femme, tout est décidé dès la naissance. Nommée hong sheng xi zu [littéralement « pieds liés par une corde rouge »], cette légende raconte qu’un vieillard lie les époux grâce à un fil rouge invisible. On raconte qu’il fabrique des effigies en terre des futurs époux avant de les lier grâce à un fil rouge.
     
    On retrouve la première trace écrite de cette légende en Chine sous la dynastie Tang (618-907) dans le recueil de contes Xu You Guailu de Li Fuyan.
     
    Première version écrite de la légende, le conte de Li Fuyan (ou L’auberge des fiançailles): Un beau soir, un jeune voyageur nommé Wei Gu de passage dans la ville de Songchen descendit dans une auberge pour la nuit. Devant l’entrée et sous le clair de lune il y rencontra un vieillard.
    Le viellard sous la lune et Wei Gu
     
    Ce vieil homme était appuyé contre un sac en toile et consultait un livre étrange. Intrigué, Wei Gu l’interrogea, lui demandant ce qu’il y cherchait. Le vieillard lui répondit que ce livre contenait toutes les unions matrimoniales du monde. Il ajouta que le sac de toile contre lequel il était appuyé contenait des fils de soie rouge qui, une fois attachés aux pieds de deux personnes, les vouent à être époux, et ce quelle que soit la distance sociale ou géographique qui les sépare actuellement, même si leur familles sont ennemies jurées. Wei Gu lui demanda alors qui serait sa femme. Le vieillard lui répondit qu’il s’agissait de la petite fille de la marchande de légume. Pensant qu’il se moquait de lui, Wei Gu monta se coucher.
    Le lendemain, curieux, Wei Gu allât tout de même jeter un coup d’œil à l’étal de la vieille marchande de légumes. Il fût vexé de voir que la jeune fille était assez laide, il la poussa alors qu’elle passait à côté de lui avant de s’éclipser, énervé et honteux.
     
    Bien des années plus tard, il épousa une jolie jeune femme et, comme le veut la tradition, il ne découvrit son visage que le soir du mariage. Elle avait une mouche entre les deux sourcils, intrigué, Wei Gu lui demanda pourquoi. Elle lui répondit que lorsqu’elle était petite un voyou l’avait faite tomber sur le front et qu’elle en avait gardé une cicatrice. Wei Gu réalisa que c’était lui le voyou dont elle parlait et que le vieil homme avait raison. Il lui confessa son histoire, qui parvint jusqu’au préfet de Songchen. Celui-ci décida de renommer l’auberge « l’auberge des fiançailles » et le vieillard sous la lune fut rapidement connu de tous. Wei Gu et sa femme, comprenant que leur union était prédestinée, décidèrent de ne jamais se disputer.
     
    Cette histoire connait de nombreuses variantes, notamment à cause des différentes traductions. Le vieillard sous la lune est quant à lui considéré comme un dieu, son anniversaire est célébré le jour de la fête de la mi-automne (ou fête de la lune), le quinzième jour du huitième mois lunaire.
    Bien qu’il soit considéré comme une divinité, on ne peut généralement lui solliciter qu’une seule alliance. Les offrandes à lui apporter et remerciements en cas de réussite varient selon les lieux de culte. Afin d’expliquer les problèmes que peuvent rencontrer certains mariages, on raconte que le vieillard ne dispose que d’un espace limité pour faire sécher ses figurines et est donc contraint d’en laisser certaines sécher dehors. Il arrive alors que la pluie les fasse en partie fondre, ce qui diminue l’entente du couple.
     
    source: http://www.japan-touch.net/2013/04/culture-dasie-le-fil-rouge-du-destin.html#.UmAl77-6Ab0

  • Commentaires

    1
    Vendredi 18 Octobre 2013 à 18:37

    Chouette une légende, j'adore, et une que je ne connaissais pas encore!
    Merci beaucoup Aaluna.

    2
    Vendredi 18 Octobre 2013 à 18:50

    Je t'en pris!!

    Et la je vais parler d'un conte qui m'a toujours beaucoup touchée petite...

     

    3
    Samedi 19 Octobre 2013 à 08:12
    4
    Samedi 19 Octobre 2013 à 11:25

    Super ton blog ^^ je l'ajouterai en lien ;) Merci!! J'adore les contes et légendes!

    5
    Samedi 19 Octobre 2013 à 11:36

    Merci beaucoup, ta visite me fait plaisir et encore plus ton appréciation, amitiés.

    6
    qualine
    Samedi 19 Octobre 2013 à 22:01

    ouah merci Mélo !!!! et tu sais quoi ? ta date : l'anniversaire du vieillard ...célébré le 15 octobre !! ben c'est justement ce jour là que cela s'est produit ...mon fil rouge !!

    ce n'est pas une coincidence  !!!

    en tout cas merci pour tes recherches ! c'est trop gentil ! je vais devoir retrouver le fil qui me mènera à celui qui m'était destiné  !

    quel boulot lol

    gros bisous ma belle !

    7
    Dimanche 20 Octobre 2013 à 11:42

    Ah ben ue coincidence de plus! C'est chouettou ^^

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :